Comment manager une équipe difficile ?

Vous êtes manager d’équipe et vous rencontrez des difficultés dans votre entreprise, dans votre management au quotidien avec vos collaborateurs ? Vous ne savez pas comment vous y prendre pour vous ôter cette épine du pied qui vous empoisonne au quotidien ?

Une personne, voire plusieurs personnes posent des problèmes, créant par là une ambiance délétère au travail dans votre équipe et dans votre entreprise. Nul doute que les personnalités difficiles vous empêchent de déployer un management efficace et d’atteindre vos objectifs !

Nous allons vous aider à y voir plus clair afin de savoir comment vous sortir de cette situation de management difficile au sein de votre entreprise.  

Le management d’équipe est avant tout une histoire d’hommes et de femmes, il vous faudra donc user de tous vos ressorts en termes de psychologie, d’empathie et de négociation pour bien négocier cette étape de votre vie de manager.

L’entreprise dans laquelle vous travaillez verra vos efforts pour vos collaborateurs et vous serez gagnant sur tous les tableaux.

Les managers ont souvent ce rôle de tampon et de caisse de résonance du mécontentement, ne soyez pas effrayés mais mobilisez-vous pour gagner la partie. 

Comment définit-on qu’une équipe est difficile ?

Avant de s’attaquer directement au problème en question, voici quelques éléments de diagnostic pour faire face à votre situation. Ce diagnostic est utile à tous les managers en situation difficile.

Votre équipe de commerciaux passe son temps à ronchonner sur ses objectifs, murmure dans votre dos et négocie en permanence, voire n’en fait qu’à sa tête presque collectivement contre vous, manager : vous avez sans nul doute une équipe à 100% difficile. Elle est composée d’hommes et de femmes qui ne vont pas exactement dans le même sens que vous.

L’équipe fait bloc contre le management, et l’autre bloc c’est vous, le manager qui devez résister. Nous allons vous donner quelques conseils pour adresser au mieux cette problématique.

Si en revanche, c’est une seule personne qui pose problème, mais que les relations avec vous, manager, deviennent difficiles, attention ! Ne sous-estimez pas la tâche !

Attaquez- vous vite au problème de ce collaborateur difficile afin d’éviter la « contamination » si l’on peut s’exprimer ainsi, à toute l’équipe.

avantages SAS

Quelques conseils aux managers pour mieux gérer une équipe difficile

Manager une équipe où les relations ne sont pas fluides entre les membres et où chaque matin pose son lot de problèmes de comportement et de négociations sans fin n’est clairement pas un cadeau.

Chaque personne exprime différemment ses émotions et a besoin d’un « coaching » différent. 

Nous vous conseillons la méthode et les étapes suivantes pour manager plus sereinement et reprendre le contrôle : avec ce plan d’actions, nul doute que la notion d’équipe difficile ne sera plus qu’un lointain souvenir !

Attention n’oubliez pas que chaque situation personnelle est différente et agissez avec doigté. Comportement, attitudes, aptitudes, objectifs, passez tout au radar pour vous améliorer. 

Etape 1 : Faire un état des lieux des personnalités les plus difficiles : les principaux opposants.

A l’origine du problème, il faut noter que c’est souvent une ou deux personnes en opposition qui ont transformé les personnes plus neutres ou plus modérées de vos équipes en opposants. Chacun a sa personnalité, certes, et il faut être tolérant mais vous avez dû identifier très vite les meneurs, les opposants les plus virulents, bref ceux qui vous empêchent de progresser. Ces personnes-là doivent absolument être sous le feu de vos efforts. C’est votre objectif n°1.

Etape 2 : Rencontrer d’abord les opposants puis chaque personne de l’équipe et verbaliser les problèmes.

Pour contrer une équipe difficile, nous vous conseillons de remonter aux origines du problème au travail, mais surtout d’essayer de « retourner » vos personnalités les plus opposantes, ceux qui vous mettent le plus de bâtons dans les roues. Essayer de renouer le dialogue, faites les parler. Surtout adoptez votre communication à chaque personnalité.

Avec une forte tête, adoptez un discours sans doute plus viril, mais sans tomber dans l’affrontement. Montrez que vous pouvez comprendre un peu d’opposition, peut être due à un niveau de séniorité ou d’expérience de votre collaborateur, mais rappelez que le manager c’est bien vous et que c’est vous qui tracez la route et donnez le tempo. Donnez-lui des objectifs clairs et chiffrés afin de le canaliser.  Enfin, rappelez les règles du jeu et le bien commun de l’entreprise : managers et managés doivent aller dans la même direction.

Avec un ronchon (plus introverti peut être) mais tout aussi nuisible, là encore écoutez ses doléances, mais essayez de le remettre vite  sur les rails en lui apportant les preuves que son attitude nuit à l’équipe, et in fine, lui cause aussi préjudice. Fixez lui également des objectifs et aussi l’objectif…de penser et de s’exprimer davantage positivement au sein de l’entreprise.      

Etape 3  : Relancer la dynamique et la cohésion d’équipe.

Une fois ces étapes remplies, le plan d’actions est presque terminé. Il vous faut créer une nouvelle dynamique pour repartir sur de bonnes bases. Si les temps actuels ne sont pas très propices aux rassemblements physiques en entreprise, vous pouvez organiser une visio spéciale cohésion d’équipe, avec pourquoi pas un intervenant extérieur ou un formateur un peu inspirant.

Cet intervenant pourrait proposer un jeu de rôles à chaque collaborateur en suggérant par exemple d’échanger les rôles entre collaborateurs pour faciliter la compréhension des enjeux et problèmes de l’équipe et rappeler les objectifs de cohésion et de performance. Une nouvelle dynamique d’interaction pourra ainsi émerger dans le travail.

Et si c’était un problème de compétences ?

Dans les lignes précédentes, nous avons surtout parlé de personnalités difficiles, d’empêcheurs de tourner en rond au travail , ou encore de fortes têtes au comportement « limite » au sein de l’équipe et en entreprise .

Il se peut également que dans vos équipes (dont vous héritez peut être), certains collaborateurs ne soient pas à l’aise dans leur fonction car manquant d’expérience….ou de compétences. 

Le fonctionnement antérieur de l’équipe pouvait peut être s’accommoder de plusieurs personnalités moins compétentes mais si vous voulez une équipe performante vous vous devez de faire monter en compétences ces collaborateurs.

Un collaborateur qui rencontre des difficultés dans son travail, qui le trouve difficile et qui ne se sent pas à sa place va créer une ambiance peu propice à la performance et à l’épanouissement.

Il peut ainsi saper le moral des autres collaborateurs de votre équipe et ne pas contribuer efficacement aux objectifs.

Là encore un plan d’actions s’impose (chaque situation étant différente), entretien pour cerner le problème et les « trous dans la raquette » en termes de compétences (qui peuvent aussi relever du comportement ) recherche de solutions, voire de formations et une nouvelle dynamique se créera pour votre collaborateur. 

Manager des personnes difficiles n’est pas une mince affaire mais nous espérons que ces quelques conseils vous auront montré les premières étapes pour sortir de l’impasse et faire face. Nul doute que vous serez l’homme ou la femme de la situation !