Cold emailing : définition et caractéristiques

Le cold emailing ou le « courriel froid » est un courriel envoyé sans contact préalable avec le destinataire. Il s’agit du même principe que le démarchage téléphonique, mais il est beaucoup moins intrusif. Pour avoir des réponses, le cold email doit être concis et court, mais puissant et intrigant. C’est pour cela, que chacun de ses éléments doit porter du sens et jouer un rôle de communication cruciale. Qu’est-ce que le cold emailing, comment le différencier d’un spam ? Comment bien rédiger un cold e-mail ?

Le cold emailing, c’est quoi ?

Le cold e-mailing est un moyen de créer des liens et d’entretenir des relations d’affaires. En général, toute relation d’affaires commence par une simple conversation. Par exemple, lorsqu’un vendeur assiste à un salon professionnel ou à une conférence, il cherche toujours des occasions d’ouvrir une discussion.

Toutefois, son objectif ne s’arrête pas à présenter son offre en vantant les mérites de son entreprise. Il veut surtout entamer un dialogue avec de potentiels clients. Le but d’un entrepreneur est d’en savoir plus sur l’activité de leur prospect, et de créer une connexion avec lui.

Le cold emailing est l’envoi d’un message à une destinataire qui ne connaît pas votre entreprise. L’appellation  » cold  » qui signifie littéralement  » froide  » reflète la froideur des prospects vis-à-vis de l’entreprise, puisque c’est la première fois qu’ils en entendent parler. S’ils répondent à l’e-mail, la mission sera alors de les  » réchauffer  » petit à petit, afin de pouvoir établir une relation avec eux.

Un cold email est-ce un courrier indésirable ?

Le cold e-mail ne possède pas les mêmes caractéristiques qu’un courrier indésirable. En effet, contrairement au cold mailing, le spamming se fait comme suit :

  • en utilisant un faux nom,
  • sans renseigner des informations de contact,
  • le spam n’est pas personnalisé, il ne contient pas de demande spécifique,
  • le même courriel est envoyé à plusieurs personnes,
  • un spam vise à cibler un achat direct au lieu de rechercher une conversation,
  • le spam est à but commercial.

Tandis que le cold emailing :

  • s’adresse directement au destinataire,
  • contient une demande spécifique,
  • mentionne généralement un contact en commun.

Comment éviter que votre cold email soit indésirable ?

Voici quelques conseils pour éviter de faire passer son cold email pour un courrier indésirable.

D’abord, il est important d’indiquer au destinataire la provenance de l’email en en-tête. Il faut toujours utiliser son propre nom et son adresse électronique personnelle, afin de montrer que l’on est une personne réelle, et non une entreprise qui envoie des spams.
Il est conseillé d’utiliser le nom du destinataire. En effet, c’est l’un des moyens les plus simples de montrer qu’il ne s’agit pas d’un mail envoyé en un clic à des milliers d’adresses électroniques. Cela vous fera paraître plus authentique.

Ensuite, il faut aussi faire en sorte que le message soit clair et pertinent, celui-ci doit répondre exactement aux besoins spécifiques du destinataire. Il faut toujours s’assurer que le courriel offre au moins une chose utile.
Il est très important également de faire correspondre l’objet avec le contenu du message, les lignes d’objet sont destinées à dire au destinataire exactement ce qu’il est sur le point de lire dans l’email.
Il ne faut surtout pas oublier d’ajouter ses coordonnées à la signature. En effet, il faut inscrire le nom, le site web, les réseaux sociaux, la position dans l’entreprise, ainsi que les numéros de téléphone sur lesquels le destinataire peut vous joindre. Enfin, il vous serait utile de suivre vos e-mails afin de savoir si votre texte n’est pas assez bon. Cela vous permettra de les ajuster pour les rendre plus efficaces.