Comment créer une micro entreprise ?

La micro-entreprise est une entreprise sans réelle statut juridique, c’est une forme très simplifiée d’entreprise qui permet aux entrepreneurs libres de faire évoluer leur activité et la recette de l’entreprise ne dépasse pas un certain seuil. Vous voulez vous lancer et créer votre activité ? Créer votre propre boite ? Nos experts vous donnent les meilleurs conseils et astuces pour créer votre micro entreprise.

Comment ça marche une micro entreprise ?

Dans le cas des micro-entreprises, c’est vous l’entreprise, elle est donc à votre nom. Vous devenez travailleur indépendant et vous bénéficiez d’un régime social et fiscal ultra simplifié.

Tout le monde peut créer une micro entreprise, que ce soit un étudiant, un retraité, un salarié, un chômeur. C’est à la portée de tout le monde que ce soit en matière de compétence dans le domaine économique que de praticité. Cela peut être votre activité principale ou secondaire, vous pouvez toujours être salarié et avoir une micro entreprise en parallèle.

Vous pouvez ainsi occuper plusieurs postes et exercer plusieurs activités au sein de l’entreprise, elles sont regroupées sur le même compte avec le même numéro Siret. Vous pouvez aussi recruter des gens, une micro entreprise a un maximum de 10 salariés.

Créer une micro entreprise présente aussi plusieurs avantages. Cela peut être un moyen de tester un projet, ou bien pour débuter une nouvelle carrière sans pour autant laisser tomber votre travail courant. Cette activité supplémentaire peut aussi vous permettre de percevoir un revenu complémentaire.

Quelles sont les étapes à suivre pour lancer votre micro entreprise ?

Les démarches sont très faciles à faire. On passe par un seul organisme durant toute la procédure, le CFE le Centre de Formalité des Entreprises. De chez vous, vous pouvez faire toutes vos démarches, et tout peut se faire en ligne, et en moins d’une heure, votre micro entreprise est créée. Vous pouvez déjà commencer à faire facturer les clients.

Les obligations pour avoir une micro-entreprise ne sont pas nombreuses, là encore c’est fait pour aller vite et simplement. Il y en a trois :

La déclaration de votre chiffre d’affaire se fait dans tous les cas. Il faut déclarer combien vous avez facturé en tout. Vous pourrez le faire chaque mois ou chaque trimestre. Même lorsque le chiffre d’affaire est de zéro, il faut le déclarer et dans ce cas-là vous n’avez ni de cotisation ni d’impôt à payer. Vous pouvez aussi bénéficier d’aide qu’on appelle l’ACCRE.

Les cotisations sociales sont obligatoires pour toutes les entreprises quelque soit leurs tailles. Pour les micros entreprises la somme à payer est moins importante qu’une entreprise classique.

Quand vous créez votre micro-entreprise, demandez à votre banque d’ouvrir un compte séparé. Sur ce compte seront encaissées les factures et les cotisations qui servent à assurer votre protection sociale. Pas besoin d’ouvrir un compte pro payant, juste un deuxième compte courant à votre nom.

Quelles sont les erreurs à éviter quand on crée une micro entreprise ?

Le choix de la date de début d’activité ! Il y a des dates à privilégier plutôt que d’autres. Par exemple, si vous commencez votre activité autant qu’auto-entrepreneur au mois de septembre, les impôts vont considérer que votre année d’activité démarre en septembres. Il y a donc un certains nombre de taxes dont vous allez être exonérer la 1er année d’activité mais pas sûr toute l’année. Donc en lançant votre activité en fin d’année civile, vous ne bénéficierez pas d’une exonération complète sur 12 mois.

Payer des sites prestataires pour devenir micro entrepreneur. L’inscription en ligne pour lancer sa micro entreprise est totalement gratuite, mais il y a des sites qui sont très bien présentés et ont un aspect de site officiel qui propose une inscription en tant qu’auto-entrepreneur en prenant en charge toutes les démarches administratives. Les démarches pour être micro entrepreneur sont très faciles et simples, elles sont faites dans ce but là, il n’y a pas besoin de payer des sites prestataire pour cela.

On vous demandera des fois aussi de payer des cotisations, ce qui est une arnaque. Avant de payer quoi que ce soit, referez vous toujours à l’URSSAF, ou à votre chambre des métiers dont vous dépendez ou de votre chambre des commerces.

Optez pour le prélèvement obligatoire sans réflexion préalable. Au moment de votre inscription on va vous demander si vous voulez opter sur les revenus ou pas.