Le portage salarial : les avantages à absolument connaître

Conçu pour les indécis qui peinent à faire le choix entre accepter un emploi dans une société ou s’engager dans l’entrepreneuriat et investir dans sa propre entreprise, le portage salarial est la combinaison permettant d’allier entre les deux alternatives précédentes, donnant l’opportunité au contractant de joindre l’utile, c’est-à-dire son expertise, à l’agréable, représentant les avantages du salariat.

Aspects généraux du portage salarial

Il s’agit d’un statut assez récent qui doit son succès à l’essor du travail indépendant, « le freelance ». Le concept fit son apparition en France vers les années 80 et n’a été régularisé qu’en 2015 pour convenir à un aspect légal.

Définition globale

Le portage salarial est défini dans le code du travail comme étant une relation tripartite entre une entreprise dite « entreprise de portage salarial », un salarié porté et un portefeuille client adapté aux missions convenues, sous les clauses d’un contrat commercial, dit « contrat de portage salarial ».

En d’autres termes, il s’agit d’une personne qui propose des services selon son expertise et ses compétences dans le domaine souhaité, à une entreprise tierce exerçant dans un secteur similaire, afin que celle-ci puisse collaborer avec l’expert qui va ensuite exposer ses services à des potentiels clients en contrepartie d’une rémunération mensuelle, sous forme de salaire, mais en guise d’un profit.

Le contrat de portage salarial

Comme à chaque négociation lors d’un nouvel emploi, l’acceptation aboutit à un contrat entre les parties, à savoir :

  • Le salarié porté : le professionnel indépendant consentant à mettre à disposition ses services au profit de l’entreprise de portage ;
  • L’entreprise de portage salarial : l’entité qui héberge le salarié.

Ce contrat contient un nombre spécifique de clauses stipulant toutes les modalités importantes concernant les conditions de travail et le domaine d’activité des deux contractants.

En effet, ce contrat n’est que l’issue d’un accord favorable de collaboration entre la société de portage et son salarié porté. Ceci dit, la mise en œuvre d’un portage salarial requiert d’autres procédures en amont et à l’aval. Il s’agit d’établir au début une convention d’adhésion qui permette de lier juridiquement le professionnel indépendant à l’entreprise qu’il va rejoindre. Par la suite, il est question de s’intéresser à ses clients en établissant des contrats de prestations tripartites pour chaque mission engagée. Avant de s’engager, vous pouvez réaliser une simulation pour y voir plus clair.

Les raisons d’opter pour un contrat de portage salarial

Il est vrai qu’être salarié nous épargne de toute obligation pesante en termes de risque, quoique cette notion de risque liée à la création de valeur soit beaucoup plus prometteuse. Se contenter d’un salaire basique ou, au contraire, se donner à fond pour réaliser des profits conséquents ? La façon d’intégrer le marché du travail s’avère être un choix crucial ! Fort heureusement, la solution existe : opter pour le portage salarial pour combiner lesavantages du salariat et de l’entrepreneuriat.

À défaut de créer sa propre société, il est tout à fait possible de se lancer dans une nouvelle activité sans avoir à gérer l’aspect administratif, il n’y a notamment pas lieu de se soucier pour ce qui est de la structure juridique, de la création d’un registre de commerce ou encore du suivi comptable de l’entité.
Il en est de même pour le souci de gestion interne d’un potentiel organisme. Il s’agit donc d’une option idéale, surtout pour les novices dans une activité particulière afin de pouvoir s’y consacrer pleinement.

Pour ce qui est de la gestion personnelle, le salarié porté jouit à l’effet de son statut indépendant d’une autonomie absolue et d’une flexibilité quant à l’organisation de ses horaires de travail. Bien que fixé au préalable dans le contrat, le salarié dispose de la quasi-liberté de définir son planning quotidien, hebdomadaire et mensuel s’il l’entend.

Ce concept garantit, suite à une réglementation en 2017 convenant de la « sécurisation des parcours professionnels », la sécurité juridique du salarié porté dans toute sa démarche. Outre ces avantages, on note l’accompagnement et le suivi dont bénéficie le professionnel qui s’engage à entreprendre dans un domaine souvent complexe.

Ce contenu vous a plu ? Partagez l'article !