Comment marche une stratégie corporate ?

Pour mener à bien son activité, chaque entreprise doit définir la stratégie à suivre, selon ses valeurs, son savoir-faire, ainsi que ses objectifs. Dans cet article, nous vous présenterons l’une de ces stratégies, qui est la stratégie corporate.

La présentation de la stratégie corporate

Aussi appelée stratégie de l’entreprise, cette dernière est une stratégie globale des activités, ainsi que des valeurs de l’entreprise. Il s’agit donc d’une stratégie fondamentale pour l’entreprise, dès ses débuts, quelque soit son secteur ou sa taille. En d’autres termes the Corporate Strategy, en anglais, est la stratégie englobant tous les domaines d’une entité, et elle lui permet ainsi de définir :

  • Son activité.
  • Ses objectifs.
  • Son périmètre d’intervention.
  • Ses missions ainsi que ses différentes valeurs.

Il est à noter que cette stratégie est indispensable pour toutes les entreprises qu’elles soient grandes ou petites, connues ou non.

Les différentes composantes de la stratégie corporate

La stratégie de l’entreprise est généralement élaborée et validée par les actionnaires principaux ainsi que les directeurs généraux. C’est une stratégie qui se base essentiellement sur ces 3 composantes :

  • Les différentes activités de l’entreprise.
  • Son implantation.
  • Les investissements de l’entreprise.

Les éléments de l’entreprise qui élaborent cette stratégie, pensent à ses différentes caractéristiques dès que l’entreprise est créée, et ainsi elle se développe au fur et à mesure que l’entreprise grandit.

Les caractéristiques de la stratégie corporate

La stratégie corporate de l’entreprise lui sert essentiellement à abandonner tous les domaines d’activités stratégiques de l’entreprise, qui ne lui sont pas rentables, et de se recentrer sur ceux qui lui sont rentables, et qui lui apportent de la valeur ajoutée. Pour ce faire, les dirigeants de chaque entreprise, choisissent en suivant 4 caractéristiques qui sont :

  • La spécialisation.
  • L’externalisation.
  • La diversification.
  • L’intégration.

Dans cette optique-là, les dirigeants de l’entreprise doivent choisir la spécialisation de leur entreprise, c’est-à-dire si elle doit ou non se concentrer sur plusieurs domaines d’activités stratégiques. Elle doit aussi opter ou non pour son externalisation et si elle doit ou non diversifier ses activités. Enfin, les dirigeants doivent aussi trancher s’ils doivent travailler avec une politique d’intégration ou pas.

La spécialisation

Dans ce cas, la spécialisation veut dire recentrage. Durant l’activité de l’entreprise, si les dirigeants de celle-ci remarquent que l’une ou plusieurs de ses activités la font plus trainer qu’autre chose, ils peuvent donc les stopper, et recentrer leurs efforts, sur les activités qui sont les plus rentables à l’entreprise. En centralisant ainsi ses efforts, cela permettra à l’entreprise d’avoir des produits de meilleure qualité, qui le laisseront être meilleur par rapport à leurs concurrents.

La spécialisation aide aussi à réaliser de véritables économies, en excluant tous les faux frais engendrés par les activités non rentables.

Enfin, la spécialisation est généralement conseillée quand une entreprise travaille dans un domaine assez exigeant et prometteur. Surtout si l’entreprise est dans la période de lancement ou en plein croissance, et qu’elle dispose de ressources plutôt limitée, qui ne lui laissent pas une marge de manœuvre.

L’externalisation

L’entreprise confie donc quelques-unes de ses activités, à des entités externes qu’on appelle « sous-traitants ». Ce sont généralement, des tâches que l’entreprise ne maîtrise pas, elle les confie donc, à celles qui ont plus de savoir-faire. Ce qui lui permet d’avoir une meilleure qualité et de supprimer tous les faux frais qui sont liés à ces activités. Il est cependant à souligner, qu’il y a plusieurs types d’externalisation, et il convient à l’entreprise de choisir celle qui lui convient.

La diversification

Celle-ci est tout le contraire de la spécialisation. Il s’agit en effet, de diversifier les activités de l’entreprise. C’est-à-dire qu’au lieu de centrer son savoir-faire, ses ressources et ses compétences sur une seule activité, elle doit les répartir.

Si les ressources de l’entreprise et son savoir-faire permettent cette diversité, cela peut être d’une rentabilité considérable pour l’entreprise, à condition que toutes ces dernières soient porteuses, et engendrent des bénéfices.

L’intégration

Celle-ci est le contraire de l’externalisation. La stratégie d’intégration se définit par l’exécution de toutes les opérations et des activités à l’intérieur et au sein de l’entreprise

Quelque soit la stratégie corporate que l’entreprise veut adopter, son choix reste toujours assez difficile. Il s’agit en effet, d’une tâche complexe, qui change et se développe pendant toute la vie de l’entreprise, nécessitant même des fois un changement radical. Cependant, pour le bien de l’entreprise, il est important de combiner les différentes stratégies (business, corporate, globale…), pour avoir une meilleure stratégie globale.