Qu’est-ce que le codéveloppement professionnel ?

Adrien Payette et Claude Champagne, deux auteurs issus du Canada, à l’origine du concept de « groupe de codéveloppement professionnel » nous éclairent dans leur ouvrage éponyme « Le groupe de codéveloppement professionnel » paru en 1997, aux Presses de l’Université du Québec sur ce concept encore très en vogue et basé sur l’intelligence collective et le partage. Mieux apprendre à plusieurs, tel est le parti-pris de cette méthode et de ces séances de travail.

Laissons leur la parole  : « le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de formation qui mise sur le groupe et sur les interactions entre les participants pour favoriser l’atteinte de l’objectif fondamental : améliorer la pratique professionnelle » (Adrien Payette, Claude Champagne, le groupe de codéveloppement professionnel, PUQ, 1997)

On le comprend d’emblée, l’idée est ici de réunir plusieurs personnes, en séance, « des pairs » afin qu’ils partagent leurs problématiques et que, via les processus d’intelligence collective et d’entraide, ils progressent dans l’exercice de leur métier et trouvent de nouvelles solutions pour avancer.

La formation est donc ici très pragmatique, pratique, basée sur l’échange et non pas descendante avec un formateur….et des gens qui se forment.

Un groupe de codéveloppement professionnel, concrètement comment cela se passe ?

5 à 8 « pairs » partageant des problématiques professionnelles pouvant faire écho les unes aux autres se réunissent, en général sur une année entière (on dit qu’il faut minimum 6 mois) à raison de séances de 3 heures, une fois par mois.

Chaque mois la problématique d’un des membres du groupe est adressée en séance.

Les participants ont un rôle.

Il existe 3 rôles : le rôle du client, le rôle du consultant et le rôle de l’animateur.

Le membre qui présente la problématique du jour devient alors le client et il est aidé dans sa résolution de problème, de façon pratique, par les consultants (les autres membres du groupe) et par l’animateur (qui anime uniquement ! )

L’objectif est d’aboutir à un plan d’actions formulé par le client lui-même.  

L’animateur doit être formé au codéveloppement professionnel, stimuler les échanges lors de la séance avec délicatesse et faire respecter la déontologie.

Chaque séance se déroule selon la même méthodologie et les mêmes étapes :

1. Exposé de la problématique :

Le client expose la situation, les consultants écoutent.

2. Clarification :

Les consultants posent des questions, le client répond aux questions et précise sa problématique

3. Contrat :

Le client formule plus précisément le contrat et il s’entend avec les consultants sur sa bonne réalisation (notion de faisabilité)

4. Consultation et Exploration :

Les consultants apportent leurs idées, débattent librement, présentent des solutions selon leurs points de vue et leurs pratiques. Le client note les suggestions, les fait préciser et reformuler si besoin. 

5. Synthèse et plan d’actions :

Le client indique ce qu’il retient des idées partagées et formule son plan d’actions. Les consultants peuvent l’aider à préciser et à compléter ce plan d’actions concret.

6. Apprentissage et évaluation : 

Le client et les consultants décrivent leurs apprentissages lors de cette session.

Ils font une évaluation de la séance.

Les bénéfices d’un groupe de codéveloppement professionnel

En bénéficiant de l’approche un peu différente de ses pairs, en multipliant les perspectives, le « client » trouve de nouvelles pistes de solutions et améliore sa pratique professionnelle. Des actions et suggestions concrètes lui sont proposées et formule lui-même son propre plan d’actions.

A chaque séance il bénéficie de l’apport des autres participants, et pas uniquement quand c’est à son tour de présenter sa problématique !

Même si sa situation lui est propre, les conseils et le regard apportés par les autres consultants permettent au « client » de se détacher du contexte parfois lourd de sa problématique et d’avoir de nouvelles solutions, voire d’optimiser ou de changer ses pratiques professionnelles. 

L’apprentissage est différent, amené par le collectif, et presque vécu de façon à la fois fraternelle et intime.

Ce processus est donc très puissant pour faire bouger les lignes, mettre en action.

Des liens de solidarité peuvent se développer entre les participants et perdurer au-delà du groupe de codéveloppement professionnel. 

Faciliter le changement, partir du terrain et du concret , de la pratique et non pas de la théorie c’est ce que propose le groupe et les séances de codéveloppement professionnel .

Alors vous êtes partant pour progresser en mode intelligence collective ?