Quelles sont les qualités d’un bon manager ?

Vous venez d’être promu manager ou peut-être avez-vous accepté un nouveau travail avec une nouvelle équipe projet à manager ? Bravo ! Cet article va vous aider à endosser votre nouveau rôle de chef d’équipe et à booster vos qualités de leader !

Manager d’équipe de longue date, ou encore manager de transition ,vous vous posez également la question de savoir comment améliorer la qualité de vos pratiques managériales en équipe, comment connaître la bonne posture ainsi que les méthodes de management efficaces pour vos salariés ?

Cet article va aussi vous donner les bonnes clés pour un leadership efficace et pour développer les qualités associées à un bon management. Le bon chef, promis ce sera vous !

Manager une équipe, en avoir la responsabilité , c’ est avant tout être capable de donner une direction à ses collaborateurs, en phase avec la stratégie de l’entreprise et réussir à les motiver dans la durée afin qu’ils donnent chaque jour le meilleur d’eux-mêmes, sur chaque projet.

C’est également veiller à créer une bonne cohésion d’équipe.

Pour cela vous devez disposer de qualités ou d’aptitudes, qui peuvent être parfois innées chez vous, mais rassurez-vous, chacune de ces aptitudes se travaille.

Lisez des articles, des ouvrages, des blogs sur le sujet et au besoin demandez…à votre chef une formation ! Les bons managers n’hésitent jamais à progresser !

A découvrir également : Quelles activités faire lors d’un événement team building ?

L’écoute et la bienveillance

Ces deux qualités, très complémentaires, ne seraient sans doute pas apparues dans le Top 3 des qualités d’un bon manager il y a une dizaine d’années.

Néanmoins, de nombreuses études et articles universitaires ont montré qu’un management plus participatif , donc davantage ancré dans l’écoute de ses collaborateurs et donc plus bienveillant donnait de meilleurs résultats qu’un management plus « descendant ».

Managers de tous styles, managers de transition, jeunes managers, faites parler vos collaborateurs, écoutez les avec attention et vous serez ainsi en capacité de mieux adapter vos messages et donc de mieux faire passer vos directives et objectifs au collaborateur concerné.

Travaillez en mode projet et donnez du rythme à vos collaborateurs ! 

Soyez honnête (c’est une qualité clé !), ne tournez pas autour du pot et partez du principe que le collaborateur fait son maximum au sein de l’entreprise pour produire un travail de qualité et vous obtiendrez de très bons résultats.

Essayez également les pratiques de co-développement, vous verrez vous serez surpris des résultats.

Bien sûr, vous restez le « chef », le maître à bord, mais en laissant la place à la créativité et aux initiatives, vous libérerez les énergies. 

En entreprise, tout le monde aime se sentir considéré, écouté, donc ouvrez grandes vos oreilles…. pour ensuite mieux diriger et orienter…avec le bon discours et la bonne posture !

Les managers ont parfois tendance à trop parler pour imposer leurs points de vue, mais une fois la direction donnée, l’autonomie donnée au salarié produira les résultats escomptés.

L’énergie et l’exemplarité

On a coutume de dire que l’on finit par ressembler à la dizaine de personnes que l’on côtoie le plus. et bien, en entreprise et pour les managers c’est un peu pareil !

Les personnes que vous managez ont besoin de ressentir chez vous une énergie communicative. Le chef doit sans nul doute dégager quelque chose de spécial, d’unique…qui légitime sa position de chef n’est ce pas ?

Vos collaborateurs sont salariés de l’entreprise certes, peut être comme vous d’ailleurs mais ils ont besoin d’être entraînés dans une aventure…dont vous donnez le cap et les grandes étapes.

Essayez donc d’être dynamique (surtout dans la période complexe que nous connaissons), optimiste et presque enjoué. Un chef d’équipe qui a le sourire, c’ est tout de même mieux qu’un chef taciturne et jamais content…..

Il a également été prouvé que l’optimisme que l’on met dans un projet garantit à 80% son succès au sein de l’entreprise ….alors essayez de garder toujours la pêche pour inspirer vos équipes, en puisant si besoin dans le plan stratégique de l’entreprise, ses ambitions , ses valeurs et ses grands hommes et femmes qui la composent.

Soyez exemplaire dans vos actes comme dans vos paroles, en un mot soyez inspirant et votre leadership n’en sera que plus impactant. Les grands managers sont toujours ceux qui ont su garder le cap dans la tempête, avec des objectifs clairs, sans se trahir, ni trahir la stratégie de l’entreprise.

Le leadership et le courage

On parle souvent du leadership des managers en entreprise comme d’une qualité innée que le « bon manager » aurait reçu en cadeau dès sa naissance, par la bonne fée du business.

De notre point de vue, il serait davantage une compétence ! Or les compétences, ça se travaille !

Le leadership se définit aujourd’hui plutôt comme une palette de compétences ayant pour conséquence, pour les managers, de bénéficier d’une capacité à embarquer les équipes, à les faire se mouvoir dans une direction précise, et surtout à produire des résultats concrets, le tout étant bénéfique pour l’entreprise. 

Or, de la même façon que nos collaborateurs sont tous différents et disposent de compétences différentes, il s’avère en fait que le leadership des managers peut être de différentes natures.

Le leadership peut ainsi venir du charisme du manager, de sa capacité à bien communiquer,  de son enthousiasme à embarquer par une énergie très dynamique. On pourrait ici parler de leadership d’autorité.

Le leadership peut également venir des compétences et de l’expertise du manager, il embarquera alors davantage en prouvant, en argumentant grâce à des objectifs clairs, des idées précises et un plan d’actions intelligible et adapté.  On pourrait ici parler de leadership d’expertise.

Le leadership en entreprise peut également venir de la grande empathie développée par le manager et de ses qualités de mise en réseau, en collaboration, en co-construction. On pourrait ici parler de leadership empathique.

Quel que soit votre style de leadership, vous devrez à chaque fois assumer vos décisions et vous montrer courageux et pragmatique. Un collaborateur peine dans son travail, manque de compétences ou a un comportement inadéquat ? Vous vous devez de lui dire.

Idem en cas de situations difficiles, plan social ou autre, il revient souvent au management d’annoncer les mauvaises nouvelles… mais en les expliquant avec courage, détermination et clarté. 

Vous le voyez chaque leadership est différent et peut être un cocktail de qualités au travail multiples, très différentes en fonction du poste occupé et de vos objectifs  (Manager Sales ou Manager marketing, le management et les attendus seront parfois différents !) alors,et en fonction de votre entreprise, choisissez votre style, assumez-le, soyez vous-même et nul doute que vos salariés vous suivront….avec une grande cohésion d’équipe !

Si vos objectifs sont encore de vous améliorer, n’hésitez pas également à vous inscrire à des cercles de réflexion entre managers, ce sont des lieux de partage très inspirants. Échanger avec ses pairs est toujours bénéfique !

L’agilité à l’échelle, mode d’emploi

Dans une entreprise, il est important de faire travailler l’ensemble de vos collaborateurs avec un seul objectif : faire grandir l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Pour ce faire, des managers peuvent alors trouver différentes techniques pour créer une véritable dynamique de groupe. On parle alors d’agilité à l’échelle. Vous allez découvrir de quoi il s’agit, et de comment l’utiliser dans votre entreprise. On vous dit tout.

Qu’est-ce que l’agilité à l’échelle ?

Au sein d’une entreprise, il est important de trouver les meilleurs outils pour l’agilité à l’échelle pour manager. En effet, quand on parle d’agilité à l’échelle, c’est arriver à faire travailler tous les membres d’une entreprise afin qu’ils travaillent ensemble agilement. Dans cette approche agile, il est essentiel de s’adapter à la structure actuelle de l’entreprise. Dans l’agilité à l’échelle, la culture d’entreprise est alors un pilier sur lequel s’appuyer pour mettre en place les outils adéquats.

Différentes techniques d’agilité à l’échelle

En fonction de la structure de l’entreprise, le manager pourra alors choisir entre plusieurs méthodes pour arriver à une agilité à l’échelle. Ils pourront alors choisir la méthode Safe, qui permet d’impulser les projets de développement à la base. Vous trouverez différentes méthodes comme le modèle Spotify, la méthode SoS, ou encore la méthode LeSS.