Reconversion professionnelle : comment s’y prendre ?

De nos jours, et encore davantage depuis la pandémie mondiale de Covid 19, les choix de carrière évoluent. Il y a encore quelques décennies, on mettait un point d’honneur à passer toute sa vie dans la même entreprise, ce n’est aujourd’hui plus le cas. Le monde du travail et les métiers changent, et avec eux, les besoins des salariés. Les organismes de formation sont à notre disposition pour nous aider à nous reconvertir dans le secteur qui nous attire. Mais, il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y prendre pour entamer une reconversion professionnelle. Voici la ligne de conduite à tenir si vous êtes dans ce cas.

Bien réfléchir à son futur métier

Que vous soyez demandeur d’emploi ou actuellement en poste, vous pouvez avoir envie de changer de vie professionnelle. Mais, avant d’entamer votre projet de reconversion, il est essentiel de vous poser les bonnes questions. Il faut d’abord comprendre pourquoi vous ressentez ce besoin de changement de vie professionnelle. Il faut savoir que de nos jours, une personne occupe une dizaine d’emplois au cours de sa vie professionnelle. Le taux de turn-over n’a d’ailleurs jamais été aussi élevé au sein des entreprises.

Quelques chiffres à présent : 60 % des employés ont un projet de reconversion professionnelle pour les 12 mois à venir. Plus de trois quarts des travailleurs estiment enfin avoir un emploi qui ne les satisfait pas entièrement. Bien réfléchir à son futur métier permet ainsi de faire le point et de ne pas agir de façon impulsive. Vous envisagerez ainsi les métiers qui vous attirent, mais aussi ceux que vous ne voulez plus exercer. Vous étudierez également les besoins que vous avez d’un point de vue personnel. Vous comprendrez ainsi à quoi est dû votre besoin de changement de cap. 

Bien amorcer son changement d’emploi

Vous avez décidé d’aller jusqu’au bout de votre projet professionnel, il faut à présent savoir comment s’y prendre. Pour accréditer votre ressenti, nous vous conseillons alors de réaliser deux étapes de la reconversion professionnelle complémentaires : le bilan de compétences et le test d’orientation. Voici un petit point sur la différence entre ces deux bilans.

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences vous permet de renforcer votre idée de reconversion professionnelle. Il fera une synthèse de vos compétences, savoir-faire et savoir-être dans chaque domaine. Vous pouvez ainsi avoir des capacités développées par vos anciens postes, votre cursus scolaire ou tout simplement parce que vous avez une passion, un ou des sujets de prédilection.

Le test d’orientation

Le test d’orientation s’effectue après le plan de développement des compétences. Il mettra en lumière une liste de métiers qui pourraient, théoriquement, vous correspondre. Ceci en fonction de ce qui vous plaît, mais aussi de ce que vous savez déjà faire. Bien sûr, si le métier que vous avez choisi n’y figure pas, cela ne doit pas entacher votre motivation de reconversion professionnelle.

Financer son nouveau projet professionnel

Un tel projet professionnel nécessite parfois de suivre une ou plusieurs formations. Vous devrez donc vous renseigner sur les différents coûts que cela va engendrer et savoir comment financer une reconversion professionnelle. Il faut savoir que si vous avez des droits, Pôle Emploi peut vous aider dans vos démarches.

Vous devrez en amont candidater auprès de l’organisme de formation. Pour cela, il vous faudra rédiger une lettre de motivation de reconversion expliquant votre projet. Le compte personnel de formation (CPF) peut alors être mobilisé. Les financements peuvent être partiels ou intégraux, il est donc crucial de bien se renseigner pour se tourner vers les bons organismes.